L’Institut de philosophiw de l’Université de Varsovie, le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie CEFRES - Centre français de recherche en sciences sociales – Prague et le centre interdisciplinaire de coopération UW-EHESS vous invitent à la conférence

 

La délégitimation comme phénomène social

 

le vendredi et samedi, les 24 et 25 mai 2019

 

Salle 205, Ancienne bibliothèque universitaire, Campus central, Université de Varsovie, 26/28 rue Krakowskie Przedmieście

 

La conférence se tiendra en français et en anglais.

 

Plus d’informations : dans le programme

Le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Universitéde Varsovie et l’Institut d’études politiques (de la Faculté de sciences politiques et d’études internationales) de l’Universitéde Varsovie en coopération avec SciencesPo Grenoble et la Région Auvergne-Rhônes-Alpes vous invitent àla conférence dans le cadre du du cycle

 

BORDERS AND MIGRATIONS

 

le jeudi 30 mai 2019

10h00-11h30

 

Daniel MEIER (SciencesPo Grenoble)

« Borders and Migrations : the case of the Middle East since 2011 »

 

Summary: The paper intends to delve into the side effects the uprising in Syria and then the war created at the scale of the Mashreq region either from the point of view of the States and for the refugees themselves. More precisely, it tries to assess how the border management and border regimes changed throughout the period 2011-2019 in Lebanon, Turkey, Jordan and Iraq as main state receivers of the refugees fleeing the war in Syria, as well as the internal debates about the return of refugees, more particularly in Lebanon since 2017. In order to decipher these changes I will try read them through the lens of the concepts of bordering/ordering/othering that allow a larger understanding of sociopolitical processes related to borders and migration issues.

La discussion sera entamée par dr Marzena Godzińska (Faculté d’orientlisme de l’Université de Varsovie).

 

Université de Varsovie, 26/28 rue Krakowskie Przedmieście

Gmach Audytoryjny, salle 308

 

La rencontre se tiendra en anglais.

 

Comité d’organisation : Łukasz Zamęcki, Nicolas Maslowski, Bartosz Pieliński, Aleksandra Zubrzycka-Czarnecka, Kinga Torbicka

 

Borders and Migrations est un cycle de quatre conférences qui se tiendront une fois par mois durant le semestre d’été de l’année universitaire 2018/2019.

 

Le Centre de civilisation française et d'études francophones de l'Université de Varsovie, l'Institut Français et l'Université de Silésie vous invitent à des débats publics dans le cadre de l’Année scientifique franco-polonaise 2019 :
 
Université face à l'Anthropocène
 
VARSOVIE, 21.05.2019
18h00-20h00
Salle 2.014 (2e étage)
Centre de civilisation française et d'études francophones de l'Université de Varsovie
55 rue Dobra
 
KATOWICE, 23.05.2019
17h00-19h00
Salle de conférence
Centre d'information scientifique et bibliothèque universitaire, Université de Silésie
11A rue Bankowa 
 
Débats en polonais.
 
Description du projet:
L’organisation de cet événement s’inspire de l’activité du groupe de recherche Geneva2020, créé à l’initiative du philosophe français Bernard Stiegler ainsi que de son livre: Constituer l'Europe : Tome 1, Dans un monde sans vergogne, qui sera publié dans les prochains jours en traduction polonaise.
L'état des terres exploitées par l'homme est catastrophique. Des rapports récemment publiés (notamment: World Scientists’ Warning to Humanity: A Second Notice), signé en 2017 par plus de 15 000 scientifiques de 184 pays (http://scientistswarning.forestry.oregonstate.edu/), publié un an plus tard, le rapport de l'Équipe intergouvernementale pour Changement climatique (https://www.ipcc.ch/sr15/) et le rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la diversité biologique et les fonctions des écosystèmes annoncé il y a quelques jours (https://www.ipbes.net/).
Le projet Université de l'Anthropocène  a pour objectif d'ouvrir un débat transdisciplinaire au sein de l'université polonaise sur l'avenir de la phase actuelle de l'Anthropocène. Les documents récemment publiés ne laissent aucun doute: les défis planétaires de nature politique, économique, technologique, sociale et environnementale exigent des réponses urgentes et des mesures radicales. La situation est apocalyptique. Cette déclaration, cependant, n'est pas le résultat d'une vision apocalyptique, mais une position résultant du consensus de la communauté scientifique mondiale. Nous voulons réfléchir ensemble aux fonctions de l’institution universitaire et au rôle des chercheurs qui y travaillent face à un tel état de changement réel et de civilisation en cours - en ayant la conviction que nous disposons toujours des instruments technologiques pour éviter le pire.
 
Le programme:
Mardi, 21/05/2019 VARSOVIE
17h00-20h00, Centre de la civilisation française et études francophones de l'Université de Varsovie, 55 rue Dobra, salle 2.014 (2e étage)
Ouverture : dr hab. Christophe Paoli (Attaché pour la coopération scientifique et universitaire de l'Ambassade de France en Pologne), Anna Majda (Ministère des Sciences et d’Enseignement supérieur), dr Nicolas Maslowski (Directeur du Centre de civilisation française et d'études francophones de l'Université de Varsovie)
Projet Geneva2020 : prof. Bernard Stiegler (Institut de recherche et d'innovation, Centre Pompidou). Vidéo. 
Son : français, sous-titres: anglais (traduit par Giacomo Gilmozzi, consultation de traduction : Dan Ross)
 
Débat : La responsabilité et la place de l'université à une époque qui déforme l'innovation
 
Participants : dr Mateusz Falkowski (Université Jagellonne), dr hab. Paweł Frelik (Université de Varsovie), dr Monika Murawska (Académie des Beaux-Arts de Varsovie), dr hab. Karolina Safarzyńska (Université de Varsovie), dr hab. Jan Sowa (Université de Varsovie)
Modérateur : dr Michał Krzykawski (Université de Silésie)
Discussion avec le public
 
Jeudi, 23/05/2019 KATOWICE
17h00-19h00, Centre d’information scientifique et bibliothèque universitaire, Université de Silésie à Katowice, ul. Bankowa 11A, salle de conférence
Ouverture : prof. dr hab. Ryszard Koziołek (vice-recteur), prof. dr hab. Krzysztof Jarosz (doyen de la faculté de philologie)
Projet Geneva2020 : prof. Bernard Stiegler (Institut de recherche et d'innovation, Centre Pompidou). Vidéo. 
Son : français, sous-titres: anglais (traduit par Giacomo Gilmozzi, consultation de traduction : Dan Ross)
 
Débat : Apprendre à vivre à l'Anthropocène
 
Participants : Edwin Bendyk (journaliste, écrivain), Alicja Knast (directrice du Musée de Silésie), dr Tomasz Markiewka (Université Nicolaus Copernicus à Toruń), dr hab. Edyta Sierka (Université de Silésie)
Modérateurs : dr Michał Krzykawski (Université de Silésie), dr Karolina Lebek (Université de Silésie)
Discussion avec le public
 
Pour visioner le film d’introduction: ICI 
 

Le Centre de civilisation française et d'études francophones de l’Université de Varsovie vous invite à son séminaire de recherche qui aura lieu le jeudi 23 mai 2019 à 17h30 dans la salle de lecture du Centre (salle 3.012), 55 rue Dobra.

Richard Butterwick-Pawlikowski (Collège de l’Europe)

présentera la communication:

« Transformations et révolutions en Pologne sous Stanislas-Auguste»

La mémoire prédominante de la République polono-lituanienne est celle d’un État démembré par ses voisins plus puissants. L’indignation morale face à la conduite rapace et hypocrite des monarques de Russie, de Prusse et d’Autriche ne change pas fondamentalement la conviction que les partitions de la République étaient l’aboutissement logique du penchant de la noblesse polonaise pour l’anarchie et l’oppression. Cependant, il est possible de faire une évaluation plus positive.

La République sous son dernier roi, Stanislas-Auguste Poniatowski (1764-1795) n’était pas un État en faillite. Il n’a pas été mis hors de sa misère anarchique par ses voisins mieux gouvernés. Dans des conditions exceptionnellement défavorables, ce navire d’Etat tour à tour calé et battu a réussi à prendre le vent dans les voiles. Après avoir échappé au marasme de l’hégémonie russe en 1788, la République a navigué dans des eaux stratégiques, menaçant les intérêts géopolitiques de ses voisins. Il a également défié les monarques voisins idéologiquement. Contrairement à la légende de la « Pologne seigneuriale » répandue avec avidité par les bolcheviks, la nation polonaise nobiliaire, malgré tous ses préjugés, constituait une communauté politique qui a pris tardivement le chemin qui englobait toute la population des territoires de la République.
Cette transformation était fondée sur la reprise économique et démographique en cours qui avait débuté dans les années 1730. Pendant la Grande Diète révolutionnaire des années 1788-1792, en atteignant un modus vivendi avec le clergé catholique, la noblesse catholique a de nouveau appris à composer avec la diversité religieuse. Car la valeur suprême de leur communauté politique était la liberté. Un nombre suffisant de nobles ont compris que leurs libertés individuelles et collectives dépendaient d’une gouvernance stable et d’une indépendance extérieure. Allant au-delà de la lutte jusque-là endémique inter maiestatem ac libertatem, ils en venaient à faire confiance à leur roi, réformateur infatigable, pour jouir de la « liberté ordonnée ». Ils ont rafraîchi un ensemble de valeurs civiques largement républicaines avec des éléments de monarchie limitée et parlementaire. Les luttes dans la sphère publique opposant réformateurs et traditionalistes ont provoqué une efflorescence culturelle ainsi qu’un optimisme naïf quant aux perspectives d’avenir de la Pologne dans ce qui restait un système international impitoyable.

Tout cela a été réalisé grâce à un juste milieu entre le Scylla de la monarchie absolue et le Charybde de la terreur révolutionnaire. Le contraste favorable établi par Edmund Burke entre la révolution polonaise et la révolution française était essentiellement justifié, quelles que soient les intentions de l’homme d’État britannique. En 1792, la République polono-lituanienne était une entreprise en pleine expansion, bien préparé pour naviguer dans les eaux mondiales du XIXe siècle. Donc, ce bateau a été balayé avec des tirs croisés et a coulé.

 

 

Le séminaire a un caractère ouvert.

Il se tiendra en français.

Le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie, l’Institut de sociologie de l’Université de Varsovie et l’Antenne de Varsovie de l’Association polonaise de sociologie vous invitent à la rencontre dans le cadre du cycle

LES JEUDIS DE SOCIOLOGIE HISTORIQUE

 

le jeudi 16 maja 2019  17h

Université de Varsovie, 55 rue Dobra, salle 3.017

 

"Becoming a professionnal Internationalist. Transnational (Re)socialisation processes at the Council for Mutual Economic Assistance (COMECON)"

Le seminaire a pour l’objectif d’expliquer les processus de socialisation à l'international des agents qui travaillent pour le COMECON à Moscou, leurs interactions professionnelles et personnelles sur place et la façon d'opérationnaliser dans une recherche historique la question de la mesure des perceptions et des engagements individuels.

 

Simon GODARD (SciencesPo Grenoble)

 

Ouverture du débat : dr Łukasz Dwilewicz (SGH)

 

La rencontre se tiendra en anglais.

 

Comité d’organisation du séminaire : Anna Sosnowska, Jarosław Kilias, Adam Leszczyński, Nicolas Maslowski, Michał Rauszer

Le Centre de Civilisation Française et d’Études Francophones de l’Université de Varsovie, l’Institut Français,  l’Ambassade de la République Fédérale d'Allemagne,l’Agence de la promotion de la science PolSCA PAN, l’Institut d’études européennes de la Faculté de sciences politiques et d’études internationales UW et l’Institut de philosophie de l’Université de Varsovie en coopération avec l’École Normale Supérieure rue d’Ulm vous invitent à la conférence du cycle « Actualité critique »

„ Face aux résultats des élections européennes, quelles perspectives pour l’Europe ? ”

Rencontre et discussion scientifique France-Allemagne-Pologne

 

qui aura lieu le 28 mai 2019 à 16h45 dans la Salle de bal, Palais Tyszkiewiczów-Potockich, 32 rue Krakowskie Przedmieście

 

avec la participation de :

 

dr Agnieszka Łada, Institut des Affaires Publiques - modératrice

dr Aleksandra Maatsch, Centre Willy Brandt d'études allemandes et européennes, Université de Wrocław

prof. dr hab. Małgorzata Molęda-Zdziech, Agence de la promotion de la science PolSCA PAN

dr hab. Pierre-Frédéric Weber, Université de Szczecin

prof. dr hab. Jerzy Wilkin, Institut de développement rural et d'agriculture PAN

 

La rencontre se tiendra en polonais.

La rencontre sera suivie d'un cocktail.

 

Pour plus d’informations: www.okf.uw.edu.pl

L’Institut français de Pologne organise avec le Centre de civilisation française et d'étude francophone de l'Université de Varsovie et l'Association Plejada en partenariat avec les Instituts français d'Autriche, de Hongrie, de République Tchèque et de Slovaquie, la finale Europe Centrale de la 1ère édition du concours Ma thèse en 180 secondes.

 

La finale aura lieu à Varsovie le 15 mai dans la Salle Brudzińskiego,  Palais Kazimierzowski de l'Université de Varsovie, 26/28 rue Krakowskie Przedmieście à partir de 17h.

 

L'événement sera suivi d'un cocktail dinatoire.

 

Les meilleurs candidats des pays participants - Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie et Autriche - présenteront leur thèse en 180 secondes et pas une de plus !

 

À l'issue de cette finale 4 prix seront remis : le 1er, 2e et 3e prix ainsi que le prix du public.

 

Pour plus d’information : ICI

 

Programme de la finale Europe Centrale de MT180

17h        Ouverture de la finale Europe centrale MT180

                Intervenants :

Ambassade de France

Association Plejada

CCFEF

  •  

17h15    Présentations des doctorants

17h45    Pause sucrée

18h00    Présentations des doctorants

18h30    Frankofilms : projection de courts métrages

18h45    Table ronde sur « la vulgarisation scientifique : perspectives et enjeux »

                Modérateurs :

                Nicolas Maslowski - CCFEF

Intervenants :

  • Roman Slowinski - Vice-président de l’Académie des sciences polonaise

    Małgorzata Sokołowicz - Professeur à l’Institut des langues romanes de l’Université de Varsovie

    Christophe Paoli – Attaché scientifique et universitaire à l’Ambassade de France en Pologne

19h20    Remise des prix

19h30    Ouverture du cocktail

21h        Fin de l’événement

Le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Universitéde Varsovie et l’Institut d’études politiques (de la Faculté de sciences politiques et d’études internationales) de l’Universitéde Varsovie en coopération avec SciencesPo Grenoble et la Région Auvergne-Rhônes-Alpes vous invitent àla conférence dans le cadre du du cycle

 

BORDERS AND MIGRATIONS

 

Jeudi 16 mai 2019

13.15-14.45

 

Simon GODARD (SciencesPo Grenoble)

« How to shape Socialist Internationalism ? The experiment of the Council for Mutual Economic Assistance as a border’s game »

 

 

La discussion sera entamée par dr Łukasz Gołota (Institut de relations internationales de l’Universitéde Varsovie).

 

Université de Varsovie, 26/28 rue Krakowskie Przedmieście

Gmach Audytoryjny, salle 303

 

La rencontre se tiendra en anglais.

 

Comité d’organisation : Łukasz Zamęcki, Nicolas Maslowski, Bartosz Pieliński, Aleksandra Zubrzycka-Czarnecka, Kinga Torbicka

 

Borders and Migrations est un cycle de quatre colloques qui se tiendront une fois par mois durant le semestre d’été de l’année universitaire 2018/2019.

 

Centre de civilisation française et d'études francophones de l'Université de Varsovie, l'Institut de sciences politiques WNPiSM UW en coopération avec SciencesPo Grenoble et la région Auvergne-Rhône-Alpes vous invitent à des conférences dans le cadre du cycle " Borders and Migrations " organisées à l'Université de Varsovie au cours du semestre d'été de l'année académique 2018/2019.

 

Dates et sujets:

 

1. Lundi 25 mars 2019, 11h30-13h00, prof. Jean MARCOU (SciencesPo Grenoble), « Turkey, a new gatekeeper on the European borders? », la discussion sera entamée par dr hab. Adam Szymański (Institut de sciences politiques, WNPiSM UW), Gmach Audytoryjny, salle 223

2. Mercredi 24 avril 2019, 11h00-12h00, Claire MARYNOWER (SciencesPo Grenoble), Migrations across the Mediterranean : A Long-Term Perspective (19th-20th centuries), la discussion sera entamée par dr hab. Paweł Hut (Institut de politique sociale, WNPiSM UW), Gmach Audytoryjny, salle 303

3. Jeudi 16 mai 2019, 13h15-14h45, Simon GODARD (SciencesPo Grenoble), How to shape Socialist Internationalism? The experiment of the Council for Mutual Economic Assistance as a border’s game, la discussion sera entamée par dr Łukasz Gołota (Institut des relations internationales, WNPiSM UW), Gmach Audytoryjny, salle 303

4. Jeudi 30 mai 2019, 10h00-11h30, Daniel MEIER (SciencesPo Grenoble), Borders and Migrations : the case of the Middle East since 2011, la discussion sera entamée par dr Marzena Godzińska (Département de turcologie et des nations d'Asie centrale, Faculté des études orientales, Université de Varsovie), Gmach Audytoryjny, salle 308

 

 

Les conférences ont lieu dans Gmach Audytoryjny de l’Université de Varsovie, ul. Krakowskie Przedmieście 26/28

Les conférences se tiennent en anglais.

 

Coordinateurs du projet:

dr Kinga Torbicka et dr Nicolas Maslowski, Centre de culture française et d'études francophones de l'Université de Varsovie

dr Aleksandra Zubrzycka-Czarnecka, Institut de politique sociale, WNPiSM UW

dr Łukasz Zamęcki, Institut d'études européennes du WNPiSM UW

dr Bartosz Pieliński, Institut de politique sociale, WNPiSM UW

 

Détails dans les actualités.

Le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie, l’Institut de sociologie de l’Université de Varsovie et l’Antenne de Varsovie de l’Association polonaise de sociologie vous invitent à la rencontre dans le cadre du cycle

LES JEUDIS DE SOCIOLOGIE HISTORIQUE

 

le jeudi 9 mai 2019, 17h

Université de Varsovie, ul. Dobra 55, salle 2.014

 

Fonctions sociales du mythe d'Anne de Kiev : des identifications de groupe aux identités nationales

 

Prof. Aleksandr Musin (PIASt PAN, Institut d'histoire des cultures matérielles de l'Académie des sciences de Russie, Saint-Pétersbourg)

 

 

Ouverture du débat : dr hab. Adrian Jusupović (IH PAN)

La rencontre se tiendra en polonais.

 

Comité d’organisation du séminaire : Anna Sosnowska, Jarosław Kilias, Adam Leszczyński, Nicolas Maslowski, Michał Rauszer

 

 

 

Page 1 sur 28
FaLang translation system by Faboba