Mémoire collective, réconciliation et relations internationales

Le Centre de civilisation française et d'études francophones de l'Université de Varsovie et l'Institut des relations internationales de l'Université de Varsovie vous invitent à un colloque international "Mémoire collective, réconciliation et relations internationales".

Mercredi, 7 juin 2017
Faculté d'histoire de l'Université de Varsovie
SALLES DES COLONNES 
Krakowskie Przedmieście 26/28

La mémoire collective (Maurice Halbwachs) – le passé d’un groupe réinterprété par le prisme d’un contexte présent – est un élément-clé de l’identité nationale. Alors que la mémoire collective et son rôle, sur le plan national, a été un sujet de science sociale majeur ces dernières années, son rôle, au niveau des relations internationales, reste sous-traité bien que toujours d’actualité.

La définition d’une mémoire commune permet de définir l’intérêt national, prenant en compte les menaces « traditionnelles » et les alliances prometteuses. Elle est souvent l’objet d’une politique étatique, aussi bien dans sa dimension intérieure qu’extérieure : la politique mémorielle peut servir à transformer l’identité nationale, renforcer la légitimité du pouvoir en place et décrédibiliser ses rivaux ainsi que changer, selon les besoins politiques, l’auto-perception nationale et la perception d’autrui. Il faut donc faire une nette distinction entre l’histoire comme domaine de recherche et la politique mémorielle comme instrument de politique étatique (Jacques Le Goff), en tenant compte du fait que l’enseignement de l’histoire se retrouve à la croisée de la recherche et de la politique.

Le colloque « Mémoire collective, réconciliation et relations internationales » organisé par le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie vise à analyser ces questions en prenant en compte quatre axes de réflexion principaux : mémoire et politique, conflits et réconciliation, massacres de masse et travail de mémoire, passions anciennes et réalités contemporaines. Le débat se concentrera sur les principaux pays européens, tels que la France, l’Allemagne, la Pologne, l’Ukraine et la Russie, ainsi que sur quelques acteurs non-européens (les Etats-Unis, la Turquie et l’Arménie).

Traduction français-polonais assurée.

Programme

9.30 – 9.45 Ouverture
Nicolas Maslowski, directeur du Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie
Jakub Zajączkowski, directeur de l’Institut des relations internationales de l’Université de Varsovie

9.45 – 11.15 Session d’introduction « Mémoire et politique en relations internationales »
Barbara Szacka, professeure émérite, Université de Varsovie, Mémoire historique et ses différentes dimensions
Aleksander Smolar, Fondation Stefan Batory, CNRS, Mémoire historique et politique étrangère
Nicolas Maslowski, Université de Varsovie, La montée des sujets mémoriaux en relations internationales

Modérateur : Myriam Revault d'Allonnes, professeure émérite, l’École pratique des hautes études

11.15 – 11.30 pause café

11.30 - 13.00 Session « Conflits et réconciliation »
Anna Wolff-Powęska, Université des sciences sociales et humaines, Mémoire comme l’espace de réconciliation dans les relations polono-allemandes
Grzegorz Motyka, Académie des sciences polonaise, Volhynie ’43 : le conflit de mémoire polono-ukrainien
Sandrine Lefranc, CNRS, Les politiques internationales de sortie de conflit

Modérateur : Andrzej Szeptycki, Université de Varsovie

13.00 – 14.00 pause déjeuner

14.00 -15.30 Session « Massacres de masse et travail de mémoire »
Annette Wieviorka, CNRS, Comment la Shoah est devenu un sujet de relations internationales
Katarzyna Pełczyńska-Nałęcz, Fondation Stefan Batory, Pologne – Russie : conflit historique et conflit de mémoire
Ahmed Insel, professeur émérite, Galatasaray, Les avancées et les reculs en Turquie pour la reconnaissance du génocide des Arméniens

Moderateur: Nicolas Maslowski, Université de Varsovie

15.30 – 15.45 pause café

15.45 -17.15 Session « Passions anciennes et réalités contemporaines »
Stanisław Parzymies, professeur émérite, Université de Varsovie, Convergence et divergence des intérêts de la Pologne et de la France dans les relations internationales
Cécile Vaissie, Université Rennes 2, Les conflits de mémoire actuels entre la Fédération de Russie et les Français descendant des émigrés « blancs »
Justyna Zając, Université de Varsovie, Dans l’ombre de Kościuszko et Pułaski. L’influence de l’histoire sur les relations contemporaines entre la Pologne et les Etats-Unis

Modérateur : Damien Thiriet, Académie Léon Kozminski

17.15 -17.30 Conclusion
Andrzej Szeptycki, Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie,
Institut des relations internationales de l’Université de Varsovie

Télécharger le programme

photo : Andrzej Szeptycki


 

FaLang translation system by Faboba

PARTENAIRES ET SPONSORS 2016

Invités