Le Centre de Civilisation Française et d’Études Francophones de l’Université de Varsovie vous invite à l’atelier de recherche

Le futur des compétences – les compétences du futur. Économie et société au XXIe siècle

qui aura lieu le 8 décembre 2017 à partir de 9h00 dans la salle de lecture du CCFEF (salle 3.012), ul. Dobra 55.

Traduction simultanée franco-polonaise.

Inscription requise jusqu’au 5 décembre 2017: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

En sociologie pragmatique française, chaque individu possède ses propres compétences. Définies comme des capacités et des qualifications morales et cognitives, elles permettent aux individus de dépasser le déterminisme social. En nous appuyant sur ce concept, nous aimerions profiter de l’atelier Le futur des compétences – les compétences du futur. Économie et société au XXIe siècle pour vous offrir une réflexion sur l'avenir des compétences.

Conscients des défis du monde moderne, nous voulons ouvrir un débat approfondi sur les exigences rencontrées à la fois par les employés et par les employeurs privés et publics. Aujourd'hui, nous savons que les systèmes d'éducation sont confrontés au défi de déterminer les compétences professionnelles et personnelles qui seront les plus importantes pour les employeurs. Il s’agit aussi pour les employés de maîtriser les leviers de leur propre développement. Nous croyons que pour la compréhension des mutations subies par les compétences, une approche multidisciplinaire est une première étape nécessaire menant vers une réflexion plus approfondie sur la transformation du système éducatif et de la formation.

Le sociologue français Laurent Thévenot ouvrira notre atelier de recherche en proposant un regard sur l’individu qui ne restreigne pas au déterminisme. En déconstruisant le monde social, il traite de la dimension morale des entreprises, à la fois individuelles et collectives. En considérant une unité socjale comme rationnelle et engagée, il en déduit sa compétence et sa capacité à façonner ses activités. Jouissant de leur propre pouvoir, les acteurs sociaux sont capables de se développer tout au long de la vie. La dimension institutionnelle devrait quant à elle prendre la forme d’une réflexion sur la capacité d’exercer une action dans un contexte d'inégalité sociale.

Dans le cadre de cette conférence, nous aimerions nous concentrer sur les problématiques suivantes : spécialisation des connaissances ou enseignement général, l'avenir du marché du travail, collaboration d'équipe vs compétences individuelles, rationalisation des carrières, compétence et éducation, rôle de l'université, l'éducation tout au long de la vie, c'est-à-dire l'apprentissage à long terme, flexibilité vs sécurité.

Pour traiter ce sujet de manière interdisciplinaire, nous ferons appel aux champs de l’économie, de la sociologie, de la philosophie et de la gestion, ce qui nous permettra de développer des modèles de connaissance généraux, qui puissent être utilisés à la fois sur les terrains français et polonais, ainsi que dans l'ensemble du monde globalisé.

 

Le 26 octobre 2017 à Bratislava, il aura lieu la conférence “Weimar Triangle and Visegrád Group: What contribution to the future of the EU?” qui a pour l’objectif le débat sur l’avenir de l’Union Européenne entre les communautés d’experts de la France, de l’Allemagne et des quatre états du Groupe de Visegrad. La conférence est organisée par la Fondation Genshagen, en partenariat avec Slovak Foreign Policy Association (Bratislava), Institute for Western Affairs (Poznań) et Institute for Foreign Affairs and Trade (Budapest), et soutenue par International Visegrad Fund. Dr Nicolas Maslowski, directeur du CCFEF, y prendra part.

 

Pour plus d’informations c’est ici.

 

PROGRAMME

Du 20 au 22 octobre 2017 à Varsovie il aura lieu une série d'ateliers et de débats d’experts intitulée European Foreign Policy – What Risks? dans le cadre de la onzième édition du projet scientifique French-German Future Dialogue, conçu par l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI), le Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik (DGAP) et l’Institut Polonais des Affaires Internationales (Polski Instytut Spraw Międzynarodowych – PISM). Deux chercheuses du CCFEF, Malwina Ewa Kołodziejczak et Aneta Krzyworzeka-Jelinowska, participent aux ateliers.

Pour plus d’informations sur le projet c’est ici.

L’Université de Varsovie est en train d’établir un accord sur son adhésion à l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), une association mondiale d’établissements d'enseignement supérieur et de recherche francophones qui regroupe plus de 800 établissements universitaires sur tous les continents dans plus de 100 pays.

L’adhésion à l’AUF entraînera l’ouverture d’un nouveau bureau à l’Université de Varsovie. La Direction AUF Europe Centrale et Orientale, ouverte en 1994, se trouve à Bucarest et s’implante aujourd’hui dans six pays de la région.

Une rencontre concluant la signature de la candidature de l’Université de Varsovie a eu lieu le 5 octobre 2017. Maciej Duszczyk, vice-président de l’Université de Varsovie, Olivier Forcade, vice-président de l’Université Paris-Sorbonne, Roxana Turcanu de la Direction AUF Europe Centrale et Orientale et Nicolas Maslowski, directeur du Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie y ont participé.

 

 

Le 18 octobre 2017 dr Nicolas Maslowski, directeur du CCFEF, a été invité au séminaire européen organisé par la Fondation Polonaise Robert Schuman. Il a parlé des relations franco-allemandes dans l’Union Européenne.

 

Vous pouvez regarder des fragments ici.

 

Pour plus d’informations sur les séminaires européens de la Fondation c’est ici.

Nous avons le plaisir de vous transmettre l’information sur la communication de Joanna Kiwilszo (qui s’occupe de notre bibliothèque) « La réception de l’oeuvre de Juliusz Słowacki en France » présentée lors de la conférence scientifique dans le cadre du Dialogue de Deux Cultures 2017.

 

L’édition 2017 du Dialogue de Deux Cultures, l’un des plus grands et des plus importants événements scientifiques et culturels coorganisés par la Pologne et l’Ukraine, a eu lieu du 3 au 9 septembre à Krzemieniec, Drohobycz, Żurawno, Lwów et Stawisko.

 

Pour plus d’informations : http://pol.org.pl/2017/08/23/dialog-dwoch-kultur-2017/

Le Centre de civilisation française et d'études francophones de l’Université de Varsovie vous invite à son séminaire de recherche qui aura lieu le jeudi 7 décembre 2017 à 16h00 à l’Institut de Sociologie de l’Université de Varsovie, 18 rue Karowa.

Nous allons accueillir Laurent Thévenot, directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), sociologue, économiste, initiateur du courant de sociologie pragmatique.

Le séminaire a un caractère ouvert.

Il se tiendra en anglais.

Le Centre de Civilisation Française et d’Études Francophones de l’Université de Varsovie vous invite à la conférence

 

POLITIQUES MIGRATOIRES EN EUROPE CONTEMPORAINE

 

qui aura lieu le 30 octobre 2017 dans la salle 1.007, 55 rue Dobra, Varsovie.

La traduction simultanée franco-polonaise.

Veuillez bien confirmer votre participation: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

La conférence Politiques migratoires en Europe contemporaine a pour l'objectif de promouvoir une perspective de politiques publiques de l’étude des migrations. Plusieurs raisons sont à la source de ce projet, y compris l’inquiétude montante face aux vagues migratoires en Europe centrale : une grande partie de la population locale a eu le sentiment d’un désarroi de l’Europe et de ses nations. Il était temps de mener une réflexion sur les politiques existantes, leurs limites et les dangers qui y sont liés.

Les politiques migratoires sont un « catalogue d’instruments utilisés et créés par l’Etat ou ses composantes, comprenant à la fois des formes passives et actives de gestion de l’immigration et de l’émigration » (Maciej Duszczyk). Bien que peu développées en Pologne, les analyses en ces termes doivent être présentées dans une perspective plurielle, analytique et historique. Dans un monde où la mobilité devient facile, la gestion de la migration se complique (HervéLe Bras). Nous allons nous concentrer, avant tout, sur les politiques migratoires relevant de trois domaines principaux : la politique générale relative à l’entrée et au séjour des étrangers (1) ; la politique spéciale incitative/dissuasive d’entrée sur le territoire à l’égard de certaines catégories d’étrangers, entre autres, afin d’y occuper des emplois (2) et les politiques d’intégration (3).

La gestion de la migration a un caractère politique, qu’il soit analysé du point de vue des processus de la globalisation ou de celui du calcul individuel. Il a été montré, par ailleurs, que les politiques migratoires ont une réelle efficacité. Aristide Zolberg restait convaincu que la politique migratoire est l’un des déterminants les plus importants des processus migratoires. Actuellement, les migrations sont, de plus en plus souvent, étudiées par l’étude du rôle de l’Etat (déjà mentionné), de la communauté politique, des institutions, des groupes d’intérêts ou du pouvoir. Les migrations, en tant que formes de mobilité spatiale, correspondent à l’une des dimensions du monde contemporain (Paweł Kaczmarczyk). Mais Catherine Withol de Wendenremarque que les problématiques de la migration et de la globalisation sont des phénomènes à caractère politique, économique, social et culturel qui provoquent la transformation des Etats-nations et font émerger des réseaux différenciés, transnationaux et transcontinentaux, mais aussi régionaux et locaux. « Sur le fond des migrations globales se dessinent des prémisses fondamentales de tous les flux de populations – un jeux d’intérêts et un bilan des coûts et profits. Les migrants ne sont pas les seuls protagonistes de ce jeu ; les entreprises qui les emploient, les organisations qui s’en occupent et les Etats en font aussi partie. Mais la politique migratoire et les tentatives de gestion à l’échelle internationale et supranationale apparaissent comme son élément le plus évident. » (Marek Okólski). Face à ces phénomènes, les institutions étatiques, éventuellement européennes, jouent un rôle de régulateur.

Le programme de la conférence se veut interdisciplinaire, réunissant les différentes sciences sociales du politique. La première session sera, en conséquence, consacrée aux politiques migratoires, en redonnant la profondeur historique, en nous limitant à l’histoire contemporaine, aux phénomènes en cours. Par le passé, les régimes totalitaires ont utilisé des politiques migratoires comme instrument de pouvoir, avec des conséquences parfois dramatiques (voir les recherches de Catherine Gousseff). Notre second panel sera dédié aux défis contemporains que pose la politique migratoire aux pays européens tandis que le troisième panel abordera la politique migratoire de l’Union européenne, sujet politique supranational, par excellence. Enfin, notre dernier panel sera dédié aux acteurs non-étatiques (par ex. des organisations et associations citoyennes, des milieux d’affaires, etc.) dans l’activation, la conceptualisation, l’implantation et l’évaluation des politiques migratoires nationales et supranationales.

 

PROGRAMME

 

9.15–9.45 Ouverture

Pierre Lévy, Ambassadeur de France en Pologne

Maciej Duszczyk, Vice-président de l’Université de Varsovie

 

9.45–10.45 Introduction

Président de séance : Nicolas Maslowski

 

Maciej Duszczyk, Vice-président de l’Université de Varsovie

Les défis migratoires actuels — Pologne, Europe, monde

Catherine Wihtol de Wenden, Professeur à l’Institut d’Études Politiques de Paris

Vision d'avenir concernant les politiques migratoires en Europe

 

10.45–12.15 Les politiques migratoires en Europe dans la perspective historique

Président de séance : Maciej Duszczyk

 

Catherine Gousseff, Directrice du Centre Marc Bloch

La Pologne en déplacements : une expérience migratoire spécifique de l'Europe centrale au XXe siècle ?

Jacek Tebinka, Professeur à l’Université de Gdansk

Les Polonais dans la politique migratoire de la Grande Bretagne. De la Seconde Guerre mondiale à l’adhésion de la Pologne à l’Union Européenne

Philippe Rygiel, Professeur à l’ENS Lyon

États et migrants en Europe avant 1945

 

12.15–12.30 Pause-café

 

12.30–13.30 Les politiques migratoires nationales face aux défis contemporains

Président de séance : Paweł Kaczmarczyk

 

Hervé Le Bras, Directeur de recherche,Ehess

Immigration et populisme

Magdalena Lesińska, Professeur àUniversité de Varsovie

La fonction politique de la diaspora : les émigrants peuvent-ils influencer la politique de l’État d’origine ?

 

13.30–14.30 Pause-déjeuner

 

 

14.30–16.30La politique migratoire de l’Union européenne face aux défis contemporains

Présidente de séance : Catherine Wihtol de Wenden

 

Fabrice Leggeri, Directeur de Frontex

Schengen face aux défis migratoires et sécuritaires : quelles réponses ?

Paweł Kaczmarczyk, Directeur du Centre d’études sur les migrations
Les migrations et le marché du travail – les politiques migratoires et la réalité migratoire de l’UE

Marta Pachocka, Professeur à Szkoła Główna Handlowa, Varsovie

L’influence de la crise des migrants et des réfugiés en Europe, depuis 2014, sur la politique de l’UE relative à la migration, à l’asile et à la gestion des frontières

Agnieszka Kulesa, Chercheuse au CCFEF, Université de Varsovie

Le coeur ou la raison ? Les origines de l’engagement de la Pologne dans la politique migratoire de l’Union Européenne

16.30–16.45Pause-café

 

16.45–17.45Le rôle des acteurs non-étatiques dans la définition des régimes migratoires

Présidente de séance : Catherine Gousseff

 

Aurélie Ponthieu, Responsable migration forcée, MSF

L’impact de la mixité des flux migratoires sur les politiques d’accueil et de contrôle aux frontières : l’expérience de Médecins sans Frontières

Dorota Heidrich et Justyna Nakonieczna-Bartosiewicz, Institut des Relations Internationales,Université de Varsovie

Les modèles d’action des acteurs transnationaux dans le domaine des politiques migratoires dans les situations de crise — l’exemple de l’activité de Amnesty International

 

17.45–18.30 Discussion et Conclusions

Nicolas Maslowski, Directeur du CCFEF

 

Le Centre de Civilisation Française et d’Études Francophones de l’Université de Varsovie, en partenariat avec le projet EUMIGRO, vous invite à la conférence des jeunes chercheurs

 

RÉPONSES POLITIQUES AU PHÉNOMÈNE MIGRATOIRE

 

qui aura lieule 31 octobre 2017 dans la salle 1.007, 55 rue Dobra, Varsovie.

Lors de cet événement, les jeunes chercheurs (doctorants et docteurs) s’occupant de la problématique des migrations internationales présenteront les résultats de leurs recherches.

La conférence a pour l’objectif de promouvoir les perspectives politiques, qui restent toujours peu populaires en Pologne, à travers des études sur les migrations internationales, mais également une réflexion théorique sur la politique migratoire d’un Etat, considérée comme une politique publique. Les sciences politiques touchent un grand nombre de disciplines annexes comme entre autre l’histoire, l’économie, la sociologie ou encore la psychologie sociale. Cette approche interdisciplinaire se reflètera également dans le programme de la conférence. 

Elle se tiendra en polonais.

Veuillez bien confirmer votre participation: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

PROGRAMME

 

10:00–10:30: Otwarcie konferencji

 

dr Nicolas Maslowski, Ośrodek Kultury Francuskiej i Studiów Frankofońskich Uniwersytetu Warszawskiego

 

 

10:30–12:00: Sesja I. Jaka polityka? Wybrane instrumenty zarządzania migracjami

 

Moderacja: mgr Agnieszka Kulesa, Ośrodek Kultury Francuskiej i Studiów Frankofońskich Uniwersytetu Warszawskiego

 

dr Kinga Szczawińska, niezależna badaczka
Łączenie rodzin w polityce migracyjnej Polski i Holandii

mgr Michał Wiącek, Uniwersytet Warszawski
Polityka imigracyjna a przyjmowanie uchodźców. Newcomersi w Kanadzie po 2015 r.

mgr Gauthier Graslin, Ośrodek Kultury Francuskiej i Studiów Frankofońskich Uniwersytetu Warszawskiego
Polityzacja zagadnienia migracji w Polsce

dr Aneta Nisiobęcka, Instytut Pamięci Narodowej
Negocjacje polsko-fracuskie w sprawie podpisania pierwszej umowy reemigracyjnej w 1946 r.

 

12:00–12:15: Przerwa kawowa

 

 

12:15–13:30: Sesja II. Integracja cudzoziemców: stary problem, nowe wyzwania

 

Moderacja: dr Karolina Podgórska, Uniwersytet Warszawski

 

mgr Agata Tarnacka, Uniwersytet Kardynała Stefana Wyszyńskiego w Warszawie
Integracja cudzoziemców w Unii Europejskiej – regulacje prawne i ich realizacja

mgr Renata Stefańska, Uniwersytet Warszawski
Obowiązkowa integracja obywatelska imigrantów jako odpowiedź na kryzys polityki wielokulturowości w Europie Zachodniej

dr Jacek Kubera, Instytut Zachodni im. Zygmunta Wojciechowskiego
Model integracji imigrantów we Francji w opinii liderów Polonii francuskiej

dr Łukasz Skoczylas, Uniwersytet im. Adama Mickiewicza w Poznaniu
Kryzys migracyjny i kres polityki wielokulturowości

 

 

13:30–14:30: Obiad

 

 

14:30–15:45: Sesja III. Migracje i uchodźstwo w dyskursie publicznym

 

Moderacja: dr Marta Pachocka, Szkoła Główna Handlowa w Warszawie, Uniwersytet Warszawski

 

mgr Monika Szulecka, Uniwersytet Warszawski, Instytut Nauk Prawnych PAN
Polityka strachu? Polska odpowiedź na kryzys migracyjny w Europie

mgr Justyna Szałańska, Uniwersytet Warszawski
Kreowanie obrazu uchodźcy w polskich mediach. Analiza dyskursu o uchodźcach na portalach informacyjnych wyborcza.pl i niezalezna.pl w kontekście likwidacji obozu w Calais

dr Karolina Podgórska, Uniwersytet Warszawski
Imigracja we francuskiej kampanii prezydenckiej 2017. Zwycięstwo Macrona czy przegrana Le Pen?

mgr Maciej Szatan, Uniwersytet Opolski
Migracja w nauczaniu Kościoła Katolickiego

 

 

15:45–16:15: Podsumowanie i zakończenie konferencji

 

 

Le Centre de Civilisation Française et d’Études Francophones de l’Université de Varsovie et l’Université Adam Mickiewicz à Poznań vous invitent à

 

la rencontre avec le sociologue français Georges Mink

 

à Poznań

 

avec la présentation de son livre

 

« La Pologne au coeur de l’Europe »

 

qui se tiendra le 23 octobre 2017 à 17h30 dans la Salle Teatralna de la Faculté de la Philologie Polonaise et Classique de l’Université Adam Mickiewicz, 10 rue Aleksander Fredro, Poznań.

 

La rencontre en polonais, menée par Nicolas Maslowski, directeur du CCFEF.

 

 

La rencontre sera précédée par l’ouverture de l’exposition « Charte 77. Les Européens derrière le rideau de fer », préparée par České Centrum de Varsovie, à 17h dans le Hall près de la Bibliothèque de la Faculté de la Philologie Polonaise et Classique de l’Université Adam Mickiewicz.

Page 1 sur 19
FaLang translation system by Faboba

PARTENAIRES ET SPONSORS 2016

Invités